dimanche 12 février 2017

Les talons dans le plat*- 2- "Le debrief de Jean-Mi" ou le sexisme ordinaire selon TPMP

Je suis colère !

Alors que le Droit à l'avortement est en danger, l'égalité femme-homme, toujours en projet, et les violences faîtes aux femmes, encore minimisées, je tombe, sidérée, sur un "truc" abjecte, sur la TNT, C8, pour ne pas la nommer...

Reprenons.

Mon rdv access prime-time à moi, quand mon emploi du temps le permet, c'est Quotidien. Ainsi, à 19h20, je me délecte des reportages et analyses pertinents et drôles de Yann Barthès et sa joyeuse équipe.

Seul bémol, le nombre invraisemblable de coupures pub. Du coup, je zappe sur France5, retrouver "C à vous", que j'ai délaissé, depuis qu'il me semblait y voir revenir, un peu toujours les mêmes invités,

Voilà donc mon petit rituel du soir, bonsoir, tranquille et bien réglé.

Sauf que, vendredi, mon doigt, sur la télécommande a rippé et là, c'est le drame...

Je me retrouve nez à nez avec le libidineux Jean-Michel Maire, pour une rubrique intitulée "Jean-Mi debrief", ou quelque chose comme ça, sur C8, en plein TPMP

Le principe : 

Un vieux beau, queutard vantard notoire, vautré sur un canapé, avec chips et autre junk-food, commente une émission poubelle de télé-réalité quelconque, et plus précisément, le PHYSIQUE des filles, tout tétons et fessiers dehors, qui se dandinent en gloussant et en beuglant des inepties,risquant de faire regretter, un jour, de leur avoir donner le droit de vote. Mais c'est une autre histoire...

Et là, moi, passés l'aberration et le dégoût, j'explose ! Mais enfin, quoi, merde ! On est où là ? 

C'est quoi ce truc qui laisse un quinqua macho et crétin, déblatérer des propos sexistes,graveleux et vulgaires, dans une émission à l'audience dramatiquement haute, légitimant ainsi des comportements intolérables envers les femmes.

Hanouna et Maire en ont-ils seulement conscience, ou bien, boursouflés de vanité, sont-ils devenus incapables de comprendre les effets désastreux de leur comportement sur le rapport femme-homme ?

Mais que fait le CSA ?

J'entends déjà "Oh mais c'est de l'humour, c'est pour rire !"

Sauf que non ! Rire des réflexions de Maire, les rend acceptables et ouvre la voie à une normalisation du sexisme envers les femmes, et ça, ne vous en déplaise, c'est dangereux et inacceptable.

Messieurs Maire et Hanouna, je ne vous salue pas.

Téri Trisolini


*Les Talons dans le plat. Billet d'une féministe belle et rebelle






Alain Badiou : " 'Femme' peut-il être un concept de philosophie ?"

Voir plus...

jeudi 2 février 2017

Citation du jour, bonjour ! Flinguons tonton Fillon...



Les tontons flingueurs
"Quand le lion est mort, les chacals se disputent l'empire. On ne peut pas leur en demander plus qu'aux fils de Charlemagne."
“Chaque fois que les circonstances mettent en demeure l'homme politique de choisir entre le parti et la vérité, il est constant qu'il choisit le parti.”
- André Frossard

A lire : cf lcp.fr
"PENELOPEGATE": UNE TRIBUNE EN PRÉPARATION POUR PROPOSER JUPPÉ COMME RECOURS
Voir plus...

mercredi 1 février 2017

Les Talons dans le plat !* - 1- Mélania VS Pénélope : Mo-Mo-MOTUS !

Face aux deux femmes phare d'une actualité agitée, ma fibre féministe a vibré, avec cette question : Qui de Mélania et de Pénélope, décrochera le prix de la grande muette de l'année ?


Reprenons.

Les épouses/compagnes de présidents et autres hommes de pouvoir, n'ont jamais tenu un rôle très valorisant, dans l'Histoire.

Des muettes potiches, placées derrière Monsieur, l'attitude humble de Madone, le sourire de Joconde, figé sous un brushing laqué, souvent cocues et toujours humiliées, on en a connues.

De Jackie Kennedy, à Anne-Aymone Giscard d'Estaing (ben oui, on a les premières Dames qu'on mérite !), en passant par Hillary Clinton, Valérie Trierweiler, ou Anne Sinclair, elles sont pléthore à avoir morflé...

Heureusement, certaines ont su s'affirmer, comme la flamboyante Claude Pompidou, (qui en paya chèrement le prix), l'audacieuse Cécilia Sarkozy, qui, recouvrant la vue, reprit sa liberté, laissant son Nicolas de mari, Président mais célibataire, et surtout, l'inégalable Michelle Obama, belle et intelligente, en parfaite complémentarité avec Barack.

Et d'autres de prendre leur revanche, ainsi Jackie deviendra Onassis, Hillary reprendra le pouvoir (presque), Valérie publiera son journal (trop) intime, (bon, là, ok, c'est moins glorieux), et Anne jettera-enfin- son queutard de compagnon, en gardant dignité et élégance.

Sans oublier, celle qui remporte la palme de la plus (dé)culottée, Pierrette Lepen, qui offrit son divin séant à la vue de tous, faisant tourner de l'oeil, un Jean-Marie humilié et impuissant. J'en ris encore.

A noter que Poutine, comme tous les grands tyrans, n'est amoureux que de lui-même, et c'est sûrement mieux comme ça...


Revenons maintenant à nos deux héroïnes sans parole.

Notons que Mélania a bien tenté quelques palabres, avec un discours honteusement pompé sur celui de Michelle, marquant ainsi la fin de toutes nouvelles initiatives.

Je ne sais pas vous, mais quand je la vois, en poupée de cire derrière Trump, elle me rappelle ces femmes battues, au garde à vous, sans que rien ne dépasse, au risque de réveiller la fureur de son minotaure de mari,

Elle me fait presque de la peine... Presque...

Quant à Pénélope, alors là... Je ne comprends pas...

On est en France, en 2017, et Madame joue les innocentes - aux mains pleines-, le regard de cocker, la tête en biais, qui ne comprend pas, ah non, vraiment pas !, pourquoi tout le monde lui en veut autant.

Elle, la bonne mère de famille, soutien discret et indéfectible de son homme politique, si intègre, si droit, si attaché aux valeurs chrétiennes... Comme elle... D'ailleurs ne dit-on pas, "Charité bien ordonnée, commence par soi-même" ?...

Sauf que non, désolée Péné, ça ne suffira pas. 

De nos jours, le preux chevalier volant au secours de sa belle, ça ne prend plus. Aujourd'hui, en tant que femme, on prend ses responsabilités, et la parole pour s'expliquer.

Tu ne sais pas parler, mais tu sais écrire et, visiblement, compter. 

Alors, c'est toi qu'on veut entendre maintenant. Allez courage maman, raconte ta version des faits. Elle fera peut-être taire les rumeurs bavardes, et tu pourras enfin te tenir droite (très à droite même) aux côtés de St François.

La parole est à la défense, donc.


Téri Trisolini

*Les Talons dans le plat. Billet d'une féministe belle et rebelle



Voir plus...