jeudi 1 décembre 2005

Championnat du monde du lancer d'avions en papier

"Le secret d'un bon avion, c'est de la patience, de la symétrie et un bon coup d'oeil pour sentir où il faut plier", explique Nicolas Deschamps, étudiant en informatique candidat à cette compétition. Lui et les autres compétiteurs (75 environ) étaient rassemblés dans un gymnase transformé en piste d'atterrissage. Ils se sont d'abord exercés au pliage afin de transformer leur feuille de papier A4 en un engin le plus aérodynamique possible. Après 1 heure d'échauffement, les participants ont entamé leur série de tirs dans trois catégories: vol le plus long en temps, en distance et figures acrobatiques.

Into the sky

Les trois vainqueurs affronteront, en avril, à Monaco, les gagnants des tournois organisés dans 8 autres villes de France (Brest, Besançon, Lille, Nantes, Dijon, Strasbourg, Nice et Paris) afin de constituer la délégation française pour la finale mondiale qui se tiendra mi-mai à Salzbourg en Autriche. Ils se frotteront alors à des concurrents venus de 48 autres pays, de l'Australie au Brésil en passant par les États-unis et le Pakistan.

Sachez que l'idée que la construction d'un avion en papier est quelque chose de simple est malheureusement erronée, surtout si vous essayez de battre le record du monde. Les piètres résultats de certains candidats marseillais qui plafonnent à une distance de 1,50 m confirment ce constat. D'autres atteindront les 26 mètres, loin cependant du record du monde de distance établi en 1985 à 58,82 mètres par l'Américain Toni Fletch. Un autre Américain, Ken Blackburn, ingénieur aéronautique est une légende dans le milieu : il est titulaire d'un officiel record du monde du vol le plus long en temps, à 27,6 secondes.

Pour en savoir plus : www.paperplane.org et www.paperaircraft.com