vendredi 13 juillet 2007

Inde, Chine à l’assaut du monde

Rapport Antheios 2006,
éd. Puf, 372 p.
A partir de 26,60 € sur Amazon.fr

L’association Antheios qui regroupe des enseignants intéressés par les questions géopolitiques et géoéconomiques s’est penchée cette année sur la problématique de l’Inde et de la Chine suivant cette interrogation : Faut-il avoir peur de ces deux États qui s’affirment sur le plan mondial ?


La Chine s’est en effet relevée de décennies de communisme maoïste et de famines terribles pour devenir en 2005 la quatrième puissance mondiale, devançant ainsi la France. L’Inde révèle, elle aussi, une masse et une vitesse fulgurante de production, son PIB doublant tous les dix ans. Ces puissances émergeantes font peur assurément car l’on redoute que leur enrichissement appauvrisse l’Occident ainsi que le laissent supposer les multiples délocalisations qui nourrissent un chômage préoccupant. La grande pieuvre asiatique aspire les capitaux, les usines et les technologies pour produire toujours plus à moindre coût. Pourtant le succès de ces pays reste limité, comme le rappelle les quelques 600 millions d’Indiens et de Chinois vivant sous le seuil de pauvreté. Ces deux états qui ont fait des pas de géant en quelques années dans les domaines scientifiques et technologiques restent très dépendants des pays extérieurs et ils sont loin de constituer une force solidaire.

Alors crainte fondée ou non ? Pascal Gauchon conclut par cette fine analyse : « l’Inde et la Chine nous ramènent au réel, elles nous rappellent que notre bien-être n’est pas un droit acquis, mais le fruit de notre effort. » Cette étude très complète des succès chinois et indien nous apportent ainsi une plus grande justesse dans notre vision de ces deux États compétiteurs dans l’économie mondiale.