dimanche 14 octobre 2007

Rotterdam : la cité de l'architecture

Quoi de neuf au pays des tulipes et de Mondrian ? Rotterdam 2007, City of architecture : un programme étourdissant autour de l’art, du design et de l’architecture, met un coup de projecteur sur la seconde ville des Pays-Bas, restée dans l’ombre d’Amsterdam, destination très prisée des étudiants français. Si Rotterdam fait figure de mal aimée dans l’Hexagone, c’est surtout qu’elle est méconnue. Ses atouts indéniables et son avant-gardisme séduisent un public jeune de plus en plus nombreux.

Au lendemain de la 2ème Guerre mondiale qui laisse la métropole exsangue, seul un miracle pouvait sauver la cité d’un destin funèbre. Mais plus que la providence, il fallut l’obstination acharnée de toute une nation pour remettre debout une ville à l’agonie et la hisser aujourd’hui au rang de capitale européenne de l’architecture.

Et pour admirer ce patrimoine exceptionnel, une attraction non moins exceptionnelle : l’Euromast, tour panoramique tournant sur elle-même, celle-ci offre une vue imprenable de la métropole à 180°. Arrêtons-nous sur l’hôtel New York. Beau point d’ancrage et première étape incontournable, cet établissement mythique n’usurpe en rien sa réputation. Figure de proue bienveillante de la ville flottante ou simple lieu de passage, l’hôtel rappelle avec force l’histoire de l’immigration du Vieux continent vers les Etats-Unis (New York s’est d’ailleurs appelée la Nouvelle Amsterdam). C’est un peu l’âme de Rotterdam.

Malgré l’héritage industriel du plus grand port mondial, l’écologie est depuis longtemps au cœur des préoccupations des Rotterdamois. La place du vélo en milieu urbain ainsi que l’installation Art landscape Mars tunnel, amorce ludique et originale d’une réflexion sur l’interaction entre l’homme et la nature en sont quelques témoins. Entre le port et la cité se dresse le pont Erasme surnommé « le cygne blanc » par les habitants, en raison de sa beauté architecturale qui s’intègre naturellement au paysage. Une visite nocturne s’impose tant l’accent est mis sur l’illumination des monuments, buildings et ponts qui les met véritablement en valeur.

Rotterdam est aussi la ville des Pays-bas où les jeunes sont les plus nombreux. Rien d’étonnant donc au fait qu’elle soit synonyme d’eldorado pour les amateurs de mode et de design. Les adeptes du shopping ne manqueront pas de se rendre à la boutique de lingerie Marlies Dekkers dont la décoration intérieure vaut à elle seule le détour. Si vous êtes un infatigable clubber, mieux vaut prévoir de venir le week-end car la scène musicale encore balbutiante reste quasi-inexistante en semaine. Ceci mis à part, rien ne vous empêche de passer la soirée à déguster un « Sex on the beach » dans le bar lounge The Stroom et, qui sait, de passer la nuit dans un des studios high tech situé à l’étage. Moins tendance mais tout aussi avant-gardiste dans son architecture, le cadre élégant et luxueux du Golden tulip hotel, en fait un des plus beaux du centre-ville.

Sachez enfin que jusqu’au 28 octobre, le programme Rotterdam Archiguides présente des circuits à vélo ou en bus commentés par des guides spécialisés pour découvrir une sélection de quarante buildings tous plus originaux les uns que les autres dont le Kijk-Kubus, étonnante série de « maisons-arbres » à la structure cubique. Le dernier dimanche du mois, la visite exceptionnelle de la Van Nelle Factory, ancien site de production du thé et du café réhabilité et transformé partiellement en agence de design, est à ne pas manquer.

Infos :
www.rotterdam2007.nl et www.rotterdam-archiguides.nl
www.thalys.com (tarifs et horaires du train)
www.goldentuliprotterdamcentre.com (hôtel)
www.hotelnewyork.nl (bar-restaurant-hôtel)
www.marliesdekkers.com (shopping)
www.stroom.nl (bar-restaurant-hôtel)
www.caferotterdam.nl (café-restaurant-club)