mardi 30 septembre 2008

Ma convention démocrate : Et la convention de démarrer !

Au 2ème jour de la convention, me voilà en ville. Et là c'est l'éclate totale ! Des gens partout et un merchandising gogo : des centaines de modèles de T-shirts, badges, et tout un tas de gadgets des plus farfelus se présentent sur les étals des vendeurs cohabitants tout à fait sagement (et légalement !). A tel point que, au sein de cet hyper-Obama-marché, on ne sais plus bien si l'on est au coeur de l'un des plus grand meeting politique de ces 4 dernières années ou dans un parc d'attraction.

Car si certains sont là pour faire leur beurre ou encore manifester des opinions tout à fait sérieuses, comme la volonté de créer une espèce de Secrétariat d'état de la paix (un département qui permettrait de s'occuper spécifiquement de développer des programmes d'aide contre la violence dans les quartiers, combattre les abus envers les enfants, etc...) ou de lever le voile sur la "conspiration du 11 septembre", d'autres ont des revendications pour le moins... intéressantes et créatives !

Et comme dans tout grand événement médiatique aux USA, la religion, les religions même, sont omniprésentes. De nombreux policiers ont été mobilisés à l'occasion de la DNC, de jour comme de nuit. Alors que Michelle Obama s'apprêtait à faire son discours, une manifestation contre la guerre en Irak s'est déplacée hors de la zone qui lui était réservée : peu d'échauffourées ont eu lieu mais il y a eu quelques arrestations de manifestants et de badauds qui ont été embarqués dans le cortège et par la police.

Côté logistique, c'est Love Denver qui se charge de ravitailler les policiers et les responsables des premiers secours en nourriture et boisson durant la semaine. Cette organisation a été créée par l'Eglise Evangélique Baptiste de Denver et ne compte pas moins de 500 bénévoles présents 24h/24, afin que la semaine se déroule sans trop de problème. Au menu lundi soir : lasagnes. Mardi : fajitas !

Michelle Obama a fait un discours parfait, tout sucre et miel, pour l'ouverture de la Convention, prenant la suite de Ted Kennedy (atteint d'un cancer au cerveau). Excellente oratrice, elle a vanté les mérites de la future politique de son mari. Oublie sa dernière boulette en date a la fin des primaires, quand elle a déclare qu'elle "n'avait jamais été aussi fière de son pays".

A noter que son discours aurait pu être celui de Ségolène Royal ou Nicolas Sarkozy lors de leur propre campagne présidentielle. Les Américains vivant en France trouvent d'ailleurs que cette élection est a peu près la même qu'il y a un an chez nous : il s'agit de voter non pas pour le meilleur mais le moins pire des deux candidats. Obama a fait une apparition en vidéoconférence car il est toujours en Arkansas et ne rejoindra Denver qu'après le vote des Délégués. Certains d'entre eux voteront pour Obama alors qu'ils devaient voter Clinton. Une poignée de Délégués pro-Clinton ont d'ores et déjà appelé à ne pas voter Obama à la présidentielle, arguant son manque d'expérience, voire son incompétence, sur certains dossiers, notamment en politique étrangère.