mardi 24 février 2009

Vendre ses photos sur Internet, c'est possible !

Qui, à la suite d'un voyage, n'a pas ramené de photos "exceptionnelles" ? Ce genre de photo qui, lorsque les autres la voient, suscite des "oh" et des "ah" d'admiration...

Oui, mais voilà, ces photos sont souvent destinées, et c'est bien dommage, à rester cloitrées dans le cadre familial ou amical, sans aucune espérance de carrière. Quant aux utilisateurs du net, la plupart de leurs photos sont fréquemment appelées à finir sur un compte flickr, sans aucune garantie de protection.

Néanmoins, il existe un moyen assez simple de protéger ses photos, tout en les valorisant : il s'agit de Fotolia.

Fotolia est un site internet d'échange de photographies numériques qui permet aux photographes professionnels et amateurs de vendre directement leurs images à leurs clients. L'entreprise a été fondée en novembre 2004 et a lancé son site en version Beta au printemps 2005.


La spécificité du site repose sur le fait qu'il est ouvert à tous, et que chaque propriétaire de ses photos, amateur ou professionnel, peut les revendre sur cette place de marché communautaire très web 2.0.

Le prix des images sur Fotolia reflète sa stratégie, puisque chaque photo est à un prix très bas : le prix de base est 1 crédit pour un usage sur Internet et 2 crédits pour un usage imprimé. Le crédit valant 1 dollar c’est-à-dire 83 centimes d'euros. Il existe en outre une section d'images gratuites qui sont financées par la publicité.

Fotolia propose également des API qui permettent à des sites extérieurs de piocher dans la base d'image.Le service est disponible en plusieurs langues: Allemand, Anglais, Français, Espagnol. Fotolia est implanté à New York. Il dispose même d'une présentation spécifique sur Wikipédia.

Alors, n'hésitez plus, et que vous soyez vendeur ou acheteur, foncez vite ouvrir votre compte sur Fotolia.com !

Et si vous souhaitez un petit tutoriel pour vous aider, je vous conseille de visualiser celui-ci. Même si la qualité de la vidéo n'est pas excellente, les explications, elles, restent claires (je l'espère en tout cas ;-)