mercredi 27 mai 2009

"Millenium", le film, premier volet

Vous connaissez sans doute "Millénium", la célèbre trilogie de Stieg Larsson ? Il s'agit d'un thriller palpitant, en 3 volumes, se déroulant en suède. Cette trilogie est en tête des ventes dans plus d'une trentaine de pays à travers le monde, et possède déjà ses propres fans club !

"Millénium", de Stieg Larsson

Devant ce succès, une adaptation cinéma a très vite été envisagée. De production suédoise (normal me direz-vous), les acteurs principaux qui endossent les rôles de Mickael Blomqvist et Lisbeth Salander sont Michael Nyqvist et Noomi Rapace. Inconnus pour moi, je me suis empressé de les "googeliser" pour en savoir plus. Si la photo du premier correspond bien à l'idée que je m'en faisais, les photos que j'ai pu glaner de l'actrice sont par contre loin de refléter l'image que je me faisais de Lisbeth Salander. Il reste cependant à attendre une transformation possible, car je n'ai pour le moment pu trouver aucune photo d'elle dans le film.

Le film, sorti en Suède dans un premier temps, a été officiellement présenté au festival de Cannes 2009 avant sa sortie en salles en France. La preuve par l'affiche !

"Millénium", de Stieg Larsson

Il ne m'a pas fallu longtemps avant de céder à l'appel des salles obscures et de me précipiter pour le voir, et assister ainsi, à la matérialisation des personnages que j'avais découvert à travers les pages du roman. Bien sûr, on reste forcément un peu sur sa faim. Car même si le film dure plus de 2 heures, il a bien fallu faire des choix, ou il en aurait fait plus de 5 !
Globalement, le film m'a bien plu. Dans les points hyper positifs, je commencerai par Lisbeth Salander, plus vraie que nature dans tous les registres, y compris la taille de ses seins décrits comme tout petits dans le livre : c'est un détail, mais ça a son importance. Une bimbo n'aurait jamais fait l'affaire. Autre point positif, le déroulement de l'histoire, bien respecté, avec des dialogues et un scénario très proche du livre. Le réalisateur ne s'est en effet pas permis de réaliser d'adaptations personnelles, ce qui représente indubitablement un grand plus. Enfin, les paysages, très fidèles à ce que j'imaginais.
Coté points négatifs, je déplorerai l'absence complète d'Erika Berger, pourtant personnage central dans la vie de Mickael Blomqvist qui n'apparait que quelques minutes. A noter également, du coté de ce dernier, ses absences de relations sexuelles : le personnage apparait tout de même comme un sacré "queutard" dans le livre, mais fait figure de pâle célibataire dans le film. Enfin, son caractère acharné, journaliste militant allant au bout des choses n'est que très peu mis en valeur. Il est vrai cependant, que ce n'était pas chose aisée.
A par ça, le film est super, et je vous le conseille fortement.