lundi 14 septembre 2009

L'affaire de Road Hill House

Kate Summerscale,
éd. 10/18
A partir de 8,46 € sur Amazon.fr

« Aux premières heures du vendredi 29 juin 1860, Samuel et Mary Kent dormaient au premier étage de leur maison de style géorgien située au-dessus du bourg de Road, à cinq miles de Trowbridge. (...) Il avait cinquante-neuf ans ; elle était âgée de quarante ans et enceinte de huit mois. » C'est le dernier jour qui reste à vivre à leur fils Saville, trois ans. On le retrouve le lendemain dans les latrines des domestiques, sauvagement assassiné.

Après le minutieux récit des faits de cette période tragique, entre en scène l'inspecteur Jack Whicher de Scotland Yard. Le « prince des détectives » doit résoudre une affaire dans laquelle tous les membres de la famille sont de possibles suspects. Cette affaire, rapportée dans la presse anglaise, va rapidement fasciner de nombreux lecteurs, transformés en détectives amateurs. Ce fait divers est ainsi à l'origine de nombreux polars. Il inspirera notamment Collins, Dickens, Henry James dans la rédaction de leurs œuvres. Kate Summerscale rapporte avec force détails tout le déroulement de l'affaire Road Hill House dans ce qu'il convient d'appeler un essai. Et c'est là sans nulle doute l'épine de cette lecture : toute la narration suit la vision neutre et objective du reportage historique. Il y a dans ce rapport scientifique des faits une distance qui peut sembler gênante : on n'est pas dans le plaisir addictif et quasi hypnotique d'un Agatha Christie. D'aucuns apprécieront cependant certainement l'exposé de ces faits vrais sans fioriture et sa progression mathématique vers la vérité. Tous à votre puzzle !