dimanche 22 novembre 2009

L'urgence d'être

David Deida,
éd. Belfond
A partir de 14,25 € sur Amazon.fr

Les secondes pleuvent et vous avez l'impression que tout votre être vous échappe sans pouvoir lui donner une direction sinon une forme agréable. Il est urgent d'agir et d'être enfin pleinement soi, « le problème le plus compliqué dans notre monde de mutant ». David Deida, spécialiste du développement personnel expose des maximes de vie qui, selon ses termes, « sauve du dépérissement moral ». Il faut briser ces barrières et ces freins qui nous empêchent d'être unique et freinent nos désirs. Deida flattent dans ces paragraphes l'énergie, l'amour au centre mais aussi la libido.

Il prône un appétit tout rabelaisien de la vie, « hénaurme », l'ouverture, que dis-je, l'incendie des sens et des sentiments par la pratique incongrue, saugrenue – et donc forcément inattendue- d'expériences. Exemples : aimez aussi intensément un livre, le sol ou un coussin que la personne qui vous est le plus cher, imaginez-vous revêtant l'enveloppe corporelle de quelqu'un d'autre, imaginez-vous (encore plus fort) errant dans l'espace où résident les âmes avant de naître sous une forme humaine. A parcourir les scénarii physiques et métaphysiques, on pourrait prendre Deida pour un illuminé. Et c'est précisément ce qu'il est. Il appartient à ce domaine, en marge, des éclairés qui aspirent à l'éveil instantané. Ces conseils radieux ne sont pas sans rappeler, ceux d'un sage plus ancestral, Confucius qui aspirait, lui aussi à l'éveil et à l'harmonie par l'action. Les chemins pour parvenir à cette même ouverture sont ici un brin décalés, culottés (cf cette expérience, grattez-vous le c...) et nous font comprendre en tous les cas que l'éveil bouddhiste peut se trouver dans tous les instants de la vie quotidienne. Un bon livre pour se dénouer, s'affranchir, se libérer, s'éclater bref tout simplement s'éveiller.