mardi 27 juillet 2010

Être heureux au travail

De Yannick Bonnet
éd. Presses de la Renaissance, 240 p.
A partir de 17,10 € sur Amazon.fr

Septembre sonne la fin des vacances et avec elle l’idée que le bonheur laisse place au labeur… La désolation s’abat dés l’instant où le réveil se met à sonner à une heure indécente… Le livre de Yannick Bonnet va peut-être vous redonner l’envie frénétique d’aller travailler. Premier paradoxe soulevé dés l’introduction : beaucoup de nos compatriotes ne sont pas satisfaits dans leur travail mais dans le même temps ils n’ont qu’une peur, celle de le perdre… L’auteur s’évertue alors à montrer que l’on a plus intérêt à faire du travail que l’on épouse un bon compagnon de route plutôt qu’un traîne-misère…



Évidemment il ne nous livre pas tout cru la formule magique du bonheur au travail mais des expériences de vie, des maximes bien pesées. Un exemple de conseil trempé dans le bon sens en ces temps de chômage prégnant : « La vraie sécurité de l’emploi est la capacité à affronter victorieusement le risque d’être obligé de chercher un emploi. » Il faut ainsi considérer le travail comme un tremplin, « un champ d’actions pour les candidats au bonheur ». Il est le lieu de l’apprentissage, du développement de la personne, de la socialisation, de la maîtrise de soi. Le point de vue de l’auteur est celui d’un entrepreneur chrétien, ordonné prêtre depuis sept ans. C’est par un chapitre plus religieux qu’il achève sa démonstration rappelant que l’homme continue par le travail l’œuvre du Créateur. Espérons que ce livre plein de bonnes énergies positives vous apporte désormais la grâce du travail…