mercredi 21 juillet 2010

Paulhan citoyen

De Marcel Parent,
éd. Gallimard, 230 p.
A partir de 14,25 € sur Amazon.fr



Marcel Parent s'est penché sur le destin politique de Jean Paulhan, écrivain et directeur de la Nouvelle Revue Française de 1925 à 1940. Plusieurs point communs relient l'auteur et son sujet d'étude : les deux hommes sont liés d'affection à la littérature comme ils le sont à leur ville, Châtenay-Malabry où ils ont siégé à deux époques différentes en tant que conseiller municipal de gauche pendant plusieurs années. Paulhan ne vaut pas par la grandeur de son engagement politique, mais cette étude a ceci de passionnant qu'elle raconte avec force détails la gestion d'une petite commune sous l'ère du front populaire.


Le livre de Parent restitue, correspondance à l'appui, les relations entre Paulhan et le maire SFIO de Châtenay, Jean Longuet, petit-fils de Karl Marx. On assiste en cette période de l'entre-deux-guerres à ces initiatives intellectuelles et artistiques qui ont marqué l'éveil sensible du peuple pour la culture. Ainsi Paulhan s'est-il investi dans sa ville pour mettre en place le cercle Voltaire-Anatole France qui réunit alors toutes les bonnes volontés autour de livres, de magazines à disposition ou encore de conférences. Ce livre constitue une approche singulière d'un écrivain citoyen qui a refusé à l'heure des sombres concessions les fascismes européens et s'est engagé pour l'aide aux républicains espagnols.