lundi 16 août 2010

Itinéraire d'un salaud ordinaire

De Didier Daeninckx
éd. Gallimard, 316 p.
A partir de 16,63 € sur Amazon.fr

Après son roman Meurtres pour mémoire devenu un classique de la littérature policière, Didier Daeninckx nous replonge dans les années noires de la police française en suivant le destin d'un homme ordinaire. Clément Duprest est reçu dans les tous premiers au concours d'inspecteur de police. Il commence son activité au service de l'État l'une des pires années de son Histoire : 1942. Certes Clément Duprest n'est pas un fonctionnaire qui va chercher à tuer les résistants mieux que la milice. C'est juste un simple flic au service d'un État asservi, le pion bien docile d'un système barbare qui fait de lui un "salaud ordinaire".



Daeninckx raconte dans son style acerbe les 40 années de ses bons et loyaux services. le personnage a le souci du travail bien fait : il fiche pour son dossier personnel plus de 3000 personnalités, agissant avec une extrême obéissance pour tous les mauvais comptes d'un État vérolé : la décolonisation, le mai rouge de 68 et toutes les affaires noires de la République... Duprest a trempé dans tous ces miasmes en se faisant un peu plus décorer à chaque nouvelle mission... On l'aura compris dans ce roman ultra-réaliste Daeninckx râpe avec vigueur là où ça fait mal, exhibant les dessous d'une France qui a pué plus d'une fois la mitraille et la délation.