vendredi 4 mars 2011

La vitamine C

L'acide ascorbique
Plus connu sous le nom de vitamine C, l'acide ascorbique est nécessaire à la synthèse des vaisseaux sanguins et des muscles, favorise l'absorption du fer présent dans les aliments et intervient dans plusieurs mécanismes hormonaux. Jouant également un rôle dans l'élimination des substances toxiques, il a des propriétés anti-oxydantes en limitant les effets néfastes des radicaux libres.

Vitamine C, mode d'emploi
Une déficience en vitamine C peut diminuer la résistance aux infections : une carence grave se traduit par une maladie appelée le scorbut, ayant pour symptômes la fatigabilité extrême, des douleurs et une altération des gencives. Cette maladie était observée autrefois sur les bateaux car les équipages manquaient de fruits et légumes frais pendant des mois, et ne recevaient donc pas suffisamment de vitamine C.

De nos jour en France, il semble que l'apport moyen en vitamine C soit encore et toujours insuffisant aux besoins : seuls 40% de la population les atteindraient. Certes, l'état de santé moyen de la population lui permet de supporter ces manques (dus à la pauvreté ou à la malbouffe) sans conséquences immédiatement apparentes. Cependant, les propriétés antioxydantes de la vitamine C en font un élément capital pour lutter contre des agressions conduisant à un vieillissement accéléré des tissus et des organes.

Oranges

Prendre des compléments ?
Nul besoin de se gaver de suppléments vitaminiques (sauf avis du médecin), il suffit, une fois encore, de faire le tri dans son alimentation. Rappelons-le une fois encore, une alimentation saine, variée et équilibrée apportera tous ce qu'il faut, quand il faut et en bonne quantité, que ce soit en matière de vitamines, de protéines, de sels minéraux, de fibres, etc. Ceci dit, en privilégiant les produits frais, en évitant de conserver fruits et légumes trop longtemps et en cuisant les légumes à la vapeur au lieu de les faire bouiller, on garde un maximum de vitamine C. Les tomates perdent ainsi 50% de leur teneur en vitamine C après une semaine, les fruits et légumes déshydratés en perdant quasiment 100%.

Apport journalier conseillé
Nourrissons : 50mg
Enfants de 1 à 3 ans : 60mg
Enfants de 4 à 6 ans : 75mg
Enfants de 7 à 9 ans : 90mg
Adolescents de 13 à 19 ans : 110mg
Homme adulte : 110mg
Femme adulte : 110mg
Femme enceinte : 120mg
Femme allaitante : 130mg
Personne âgée de plus de 75 ans : 120mg

Où en trouver ?
En matière de vitamine C, la palme revient à l’acérola ou cerise des Indes occidentales, avec un taux de 1745mg de vitamine pour 100g. Elle est suivie de près par la baie d'églantier (1250 mg/100g) et le piment rouge cru et ses 370 mg/100g.

Apport en vitamine C pour 100g
Goyave 243mg
Chou-fleur 60mg
Cassis 200mg
Cresson 60mg
Persil 170mg
Orange 53mg
Poivron 126mg
Citron 52mg
Oseille 125mg
Fenouil 52mg
Brocoli 110mg
Épinard 50mg
Kiwi 80mg
Mangue 44mg
Chou vert 80mg
Clémentine 41mg
Papaye 64mg
Groseille 60mg
Fraise 60mg
Pomelo 37mg

La vitamine C contre le rhume ?
Même si il tarde à venir, l'hiver arrive, et avec lui son lot de rhumes. Avant l'arrivée des premières gouttes au nez, nombreux sont ceux qui vont se ruer chez leur pharmacien afin de faire une petite cure et éviter de dépenser des millions en mouchoirs en papier. Mais la vitamine C est-elle efficace contre le rhume ?

Robert Douglas, de l'Australian national University à Canberra a compilé les résultats de 55 études publiées au cours de ces 65 dernières années. Ces travaux comparaient l'efficacité contre le rhume commun provoqué par un virus d'une prise quotidienne d'au moins 2g de vitamine C, avec celle d'un placebo. Il en conclut qu'en matière de prévention, l'analyse de 23 études montre que la prise de vitamine C ne réduit pas le risque de rhume, elle en réduirait néanmoins sa durée, mais de manière infime. C'est davantage dans des conditions extrêmes que la vitamine C s'avérerait la plus utile. Six travaux montrent qu'elle peut prévenir le rhume chez les marathoniens, les skieurs ou les soldats exposés à un froid ou un stress intenses. Enfin, d'après 7 autres études, la vitamine C ne serait d'aucune utilité dans le traitement du rhume.

Et Robert Douglas de conclure : "L'enthousiasme du public en faveur de la vitamine C pourrait donc être injustifié".