mardi 3 mai 2011

Ballerina

Un film documentaire de Bertrand Normand (France)
Durée : 1h17
Distribution : Floris Films
A partir de 14,49 € sur Amazon.fr

"Etoile : n.f. Astre fixe qui brille par sa lumière propre."
Figuré : Personne qui brille d’un vif éclat par son talent.



Avec "Ballerina", Bertrand Normand nous ouvre les portes du célèbre Théâtre Mariinski, à Saint-Petersbourg, à la rencontre de cinq ballerines éblouissantes. Cinq étoiles. Nouvelle venue dans le corps de ballet ou soliste confirmée, chacune d’elle nous invite à partager une certaine intimité, qui, si elle est bien singulière dégage la même passion, rigueur et dévotion sans borne à l’art de la danse.

Et quand parfois pointe un début de fatigue ou de lassitude, face à cette exigence quotidienne implacable, les ballerines se reprennent dés que se rappelle à elles l’enthousiasme d’un public, fidèle et reconnaissant d’avoir pu partager un moment d’émotions pures grâce à elles. Néanmoins, l’endurance et la pugnacité dont elles font montre, à son revers. Dépasser ses limites peut pousser à l’imprudence. Et c’est souvent la blessure qui gagne. Danser au Théâtre Mariinski, comme au Bolchoï ou à l’Opéra de Paris, a donc un prix. Ulyana Lopatkine, Diana Vichneva, Svetlana Zakharova, Alina Somova et Evgenia Obraztsova, l’ont compris et se vouent corps et âme à leur rêve de Ballerines : danser pour incarner et interpréter les milles émotions humaines, à travers les plus beaux ballets. "Ballerina" c’est plus qu’une entrée dans les coulisses de la danse, c’est une invitation à la danse, en compagnie de cinq étoiles.

"La danseuse-étoile, étincelante, d'une blancheur de diamant, portée par ses jambes puissantes, hissée sur la pointe des pieds cambrés, ployait son buste léger, son dos de cygne, ses bras minces, prodige d'acrobatie et de grâce dansante, volante, tourbillonnante, portée par le vent de la musique (TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p. 297)."