mercredi 30 avril 2014

"Un passé en noir et blanc" de Michiel Heyns, un roman brûlant, au coeur de l'Afrique du Sud. A dévorer !

"Un passé en noir et blanc"
Michiel Heyns
Roman Traduit de l’anglais (Afrique du Sud) par Françoise Adelstain
"Peter Jacobs, écrivain homosexuel vivant à Londres, revient dans sa ville natale d'Afrique du Sud afin d'écrire sur le meurtre de sa cousine Désirée, une blanche mariée à un homme noir. Ce retour au pays va être l'occasion pour lui de se rendre compte de ce qui a changé ou non dans le pays de son enfance."

Une femme assassinée, son mari, suspect numéro un, voilà un fait divers banal, si ce n'est que la femme est blanche, l'époux, noir et que ça se passe de nos jours, en Afrique du Sud. Tout de suite la donne est changée. Evidement, l'enquête en cours, rassemble suffisamment de preuves pour accuser le suspect. Pourtant vient se glisser un grain de sable nommé Peter Jacobs.
Cousin de la victime vivant depuis plus de vingt ans à Londres, Peter, journaliste et écrivain, décide de revenir dans son pays pour trouver un sens à ce meurtre, avec en filigrane le désir enfoui d'écrire un nouvel Othello sud-africain. Evidemment, rien ne se passe comme prévu.
En revenant dans la ville de son enfance, Peter s'était préparé à se frotter à son passé et non à se confronter à son présent. Dépassé par les évènements et les rencontres, il devient, malgré lui, la pièce maîtresse de cette histoire d'hommes et de femmes avec en fond, un pays transformé par une apartheid enfin abolie, qui n'a hélas, pas éradiqué le racisme viscéral entre blancs et noirs. Et Peter de se révéler à lui-même dans ce dilemme, finalement plus cornélien que Shakespearien.
Dés les premières lignes, Michiel Heyns capte le lecteur par son style élégant et enlevé. Son héros est un homme un peu perdu, qui donne le change tant qu'il peut avant de se rendre à l'évidence de ses doutes. Ses choix, ses décisions, ses amours, ses amitiés, tout vacille dans sa vie. Et en parallèle de cette enquête, c'est lui qui se révèle. Et le lecteur de se laisser emporter par la "grande Histoire" de l'Afrique du Sud mêlée à la "petite", celle des hommes et des femmes qui la font.
Passionnant et exaltant. A lire absolument.
Téri Trisolini

L'auteur : 

Michiel Heyns a grandi à travers l’Afrique du Sud et a fait ses études à l’université de Stellenbosch puis à Cambridge. Professeur d’anglais à l’université, il a pu se consacrer pleinement à l’écriture en 2002 après le succès de son premier roman, "Jours d’enfance" (Philippe Rey, 2010). "Un passé en noir et blanc" est son troisième roman traduit en français après La dactylographe de Mr James (Philippe Rey, 2012).

Autres livres de Philipe Rey Edition
"Une adolescence américaine" de Joyce Maynard