jeudi 8 août 2013

Le jeudi, Stéphane décape l'actu !* Dépêches en pagaille !


• Trop de plage tue la plage.

Bertrand Delanoë en a-t-il trop fait ? c’est la question que l’on peut se poser au lendemain du drame survenu lors de la 12ème édition de  l’évènement parisien " Paris Plages ".

La transformation des voies sur berges en plages bordant la Seine devait encore une fois être une fête. Mais pour plonger davantage celles et ceux qui n’ont pas pu prendre de vacances à la mer dans une ambiance estivale, le maire de Paris a peut-être exagéré : des crabes et des méduses sur le sable, des tonnes de poissons d’eau douce jetés dans la Seine pour encore plus de réalisme, et surtout le  porte-avions Charles de Gaulle mouillant sur les quais de l’ile de la Cité.

Avec tant de réalisme, le drame était prévisible : plusieurs requins parisiens qui n’avaient pas pu non plus partir en vacances à la mer, se sont pris au jeu en allant attaquer les vacanciers qui s’étaient aventurés dans l’eau. Le bilan de trois morts, dont deux blessés graves, aurait une chance, selon nos confrères de BFMTV, de pouvoir encore s’alourdir.

• Spanghero change de nom, pas de méthodes.

Discréditée par le scandale de la vente frauduleuse de viande de cheval étiquetée comme viande de bœuf, l'entreprise avait été placée en avril dernier en liquidation judiciaire. Autorisée par le tribunal de commerce de Carcassonne, le 5 juillet, à reprendre une activité, le groupe agro-alimentaire, fondé en 1970, avait alors changé de nom dans le but de se débarrasser de sa réputation plus que douteuse.

Hélas, les mauvaises habitudes sont plus difficiles à changer qu’une simple dénomination sociale : l’association de consommateurs UFC Que Choisir aurait découvert cette semaine, dans des boîtes de conserves fabriquées parla société, des traces de mammouths et de dinosaures.

Interrogé sur la présence de morceaux d’animaux datant de l’ère glaciaire dans ses produits, le PDG de "La Lauragaise" (ex Spanghero) a tenu à rassurer sa clientèle : " Ces animaux ont été conservés pendant des millénaires dans de la glace, aussi il n’y a aucune raison de penser qu’il aurait pu y avoir eu une quelconque rupture de la chaîne du froid entre les steppes de Sibérie et les conserves de Spanghero. ".

• Bernard Tapie : une maladie contagieuse.

Il semblerait que les soupçons d’escroquerie pesant sur l’ancien pilote de course, chanteur, dirigeant d'entreprises, homme politique, dirigeant d'un club de football, animateur de télévision, et acteur, continuent de se propager. Aussi faudrait-il peut-être ajouter à la longue liste des métiers occupés par Bernard Tapie celui de maladie contagieuse.

En effet, après la mise en examen pour escroquerie en bande organisée de son ancien avocat, Me Maurice Lantourne, et de l’ami de ce dernier, le magistrat Pierre Estoup, c’est au tour de son ancien banquier, Jean-François Rocchi, et de son ami politique, Stéphane Richard, de connaître le même sort.

Selon des sources habituellement bien informées, les voisins de Bernard Tapie, habitant rue des Saints-Pères, seraient sur le point d’être aussi mis en examens. De la même manière, les grands-parents de Bernard tapie, mais aussi ses moniteurs de colonies de vacances, sa maîtresse de maternelle, et même les sages-femmes qui avaient fait accoucher sa mère il y a 70 ans, pourraient eux aussi avoir des problèmes avec la justice.

Pour sa part, Bernard Tapie a préféré, avec le tact qu’on lui connait, ironiser sur la situation : " Quand j’ai voulu me brosser les dents hier soir, j’ai vu le tube de dentifrice se faire la malle en me criant de pas le toucher car il avait peur de se retrouver en cabane ! Qu’est-ce qu’ils sont cons ces mecs quand-même … perso, je les emmerde ! ".


• Les drames se suivent et ne se ressemblent pas : La loi des séries en matière de catastrophes semble se vérifier.

Comme si l’accident de train de Brétigny qui a fait 6 morts n’était pas suffisant, comme si le déraillement d’un autre train en Espagne qui a tué 79 personnes n’était pas assez atroce, ce sont 38 passagers d’un autocar qui ont trouvé la mort près de Naples la semaine dernière.

Comme si ces drames n’étaient pas suffisants, comme si la guerre en Syrie qui a tué plus de 100 000 personnes et les famines dans le monde qui en ont tuées 60 millions l’année dernière n’avaient pas, déjà dépassé de loin l’insupportable, c’est à une tragédie encore plus cataclysmique que le monde a dû faire face hier soir : le bébé de Kate et William s’est mis à pleurer parce qu’il n’avait pas assez dormi.

Comme si le monde marchait sur la tête.

Stéphane Halimi

*Parce que se tenir au courant de l'actualité c'est bien, mais en rire c'est mieux, retrouvez dorénavant la chronique satirique de Stéphane Halimi, tous les jeudis. Toute ressemblance avec des personnes ou des faits existants n'est donc pas fortuite, seulement décapée par ce rédacteur loufoque et décalé.