dimanche 8 septembre 2013

15. Le panier du dimanche " Parce que la plume de Stéphane a encore des choses à dire ! "


Faits divers


• Le SAMU aurait il les chevilles qui enflent ? Pas de veine pour le SAMU aurait-on envie de dire. Et pourtant, il semble que cette fois-ci, il soit bien le seul responsable dans l’incident qui a eu lieu mardi ou mercredi...

Il est 21h30 quand Jacques A., 114 ans, finit sa 12 ème douzaine d'huîtres. Soudain, il  sent une légère douleur entre le pied droit et le ventre. Inquiet de nature, il décide d'appeler le SAMU, mais particulièrement radin, il tient à effectuer un appel en PCV. Le SAMU mettra 45 minutes à arriver, à pieds, sans équipement, et encore, à une mauvaise adresse.

Les urgentistes se mettent alors à injecter un peu n’importe quoi à tous les habitants de l'immeuble de l'adresse en question. Bilan de cette opération : 18 morts, dont 7 infirmiers du SAMU, qui n'avaient pas pris leur uniformes et qui ont été pris par mégarde par leurs collègues pour des malades.

A l'heure qu'il est, Jacques A. , véritable cheville ouvrière de la gastronomie française, en serait à sa 43 ème douzaine d'huîtres.

• Les copains d’abord. Jusqu’où l’amitié n’irait-t-elle pas ? C’est ce qu’on peut se demander devant le cas d’Alain P., Parisien de 34 ans et accessoirement excellemment conducteur. En effet, ce dernier, voyant son meilleur ami, Philippe H. rater successivement 13 fois son permis de conduire, lui avait proposé de le passer à sa place en se faisant passer pour lui.

Hélas, le subterfuge a vite été découvert au moment où Patrick, qui ne conduisait finalement pas si bien que ça, a, durant l’examen de conduite embouti un car de police, alors que son degré alcoolémie dans le sang dépassait allègrement ce que l’appareil de mesure avait pu observer depuis sa fabrication.

C’est triste pour Alain P. qui avait juste voulu rendre service, d'écoper d'une amende, mais c’est surtout triste pour son ami ,à qui il est interdit de repasser le permis de conduire durant les 10 années à venir.

Quand on sait que  qu’Alain s’était déjà proposé, 15 ans auparavant, d'aider Patrick aux épreuves orales du baccalauréat …

Sondage

• Sondage national. Pour la première fois de leur histoire, les instituts de sondages Sofres, Ipsos, Louis Harris, Ifop et  BVA ont décidé d’unir leurs efforts afin de mieux connaître l’opinion des français, et ce, surtout afin que ces derniers puissent s’en faire une.

L’enquête, réalisée tout au cours de la semaine passée auprès de différents échantillons choisis en fonction des résultats désirés, fait froid dans le dos, et ce, alors que nous ne sommes qu’au moins de septembre.

Si l’on constate que, pour la majorité des français,  le premier problème de notre pays est le chômage. Les raisons de ce choix sont très variables en fonction du public interrogé : chez les actifs,  " donner la bonne réponse à l’enquêteur " est la première préoccupation, alors que chez les demandeurs d’emplois, " demander à l’institut de sondage si il veut bien m’embaucher " est le motif qui est systématiquement invoqué.

Petite-annonce.




• Généreuse et altruiste, bienfaisante et charitable, désintéressée et brave, je suis à la recherche d’un homme qui ne perd rien pour attendre, vu depuis combien de temps j’essaie en vain de le trouver. Si toi aussi tu penses que le prix d’une petite annonce et beaucoup trop élevé, si toi aussi tu es fatigué de ne pas recevoir ce que tu mérites ou de vivre des relations sans lendemain qui n’ont même pas commencé la veille, alors appelle moi.


Stéphane Halimi