lundi 2 décembre 2013

Ce soir : "La Peste, disait-il !" La culture contre la haine, quand les personnalités se mobilisent. Rdv à 19h30 au Théâtre du Rond-point !

Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication et Jean-Michel Ribes, directeur du Théâtre du Rond Point et son équipe organisent une soirée de mobilisation.



La Peste, disait-il !
La culture contre la haine

Les personnalités du monde de la Culture se mobilisent :

Organisée par Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication et Jean-Michel Ribes, directeur du Théâtre du Rond-Point, cette soirée de mobilisation du monde de la Culture réunira des artistes de divers horizons, de toutes les générations et des acteurs du monde culturel.

Lectures, chansons, graff, dessin, danse… autant de moyens d’expression pour dire leur refus de cette dérive inadmissible dans notre République.

Participeront entre autres : 

Abd Al Malik, Alfredo Arias, Alexandre Astier, Ayo, Pénélope Bagieu, Nicolas Bedos, Dominique Blanc, Rachida Brakni, Valeria Bruni-Tedeschi, Charb, Jeanne Cherhal, Anne Consigny, Costa-Gavras, Anaïs Demoustier, Natalie Dessay, Emmanuelle Devos, Arielle Dombasle, Eva Doumbia, Laurence Equilbey, Kenza Farah, Caroline Fourest, Jean-Claude Gallotta, Nicole Garcia, Jean-Claude Grumberg, Samir Guesmi, Caroline Huppert, Régis Jauffret, Lucien Jean-Baptiste, Kyan Khojandi, Yannis Kokkos, Pierre Lemaitre, Blanca Li, Didier Lockwood, André Manoukian, Jacques Martial, François Morel, Yaël Naïm, Marie Nimier, Stanislas Nordey, Plantu,  Riss, Rost, Ousmane Sow, Benjamin Stora, Patrick Timsit, Jacques Weber, les artistes urbains Marko93 et Hopare avec Art Azoï…

Cette soirée sera retransmise en direct sur la chaîne Dailymotion du ministère de la Culture et de la Communication : http://www.dailymotion.com/culture-gouv
Lundi 2 décembre à partir de 19h30,
2bis avenue Franklin D. Roosevelt
75008 Paris
  
Les propos haineux publiés dans la presse, les injures racistes et les attaques contre les valeurs de la République qui se développent depuis plusieurs semaines nous imposent de réagir.

Nous fêtons cette année le 100ème anniversaire de la naissance d'Albert Camus, prix Nobel de littérature, qui a su dans son roman La Peste marquer les consciences en évoquant la montée de l'intolérance. Des artistes de divers horizons, de toutes les générations, des représentants du monde culturel viendront dire leur refus de cette dérive inadmissible dans notre République.



La culture, par sa richesse, sa mixité et l'ouverture d'esprit qu'elle induit est un antidote aux replis et à la haine.