vendredi 16 mai 2014

Friday Wear* Festival de Cannes, 67eme édition, quand la French touch joue les starlettes on the carpet !

Mercredi soir, le Festival de Cannes a ouvert ses portes au 7eme Art. 


C'est parti pour de la star, du glamour, des robes haute-couture, de bijoux hors de prix, un public compressé avec ou sans escabeau, des bidonnades aussi avec des "célébrités de télé-réalité", des soirées poudrées et arrosées et accessoirement, un peu de cinéma autour.

Ce qui est intéressant avec cet événement annuel, c'est d'observer nos vedettes françaises vs les stars hollywoodiennes. 




Ne nous mentons pas ! 


Si la richesse de Cannes, c'est de proposer des films d'auteur, du monde entier, qui se soucie de retenir le nom d'une actrice chinoise ou d'un acteur croate ? 

Ce que j'ai toujours trouvé amusant, c'est de voir nos comédiens franchouilles, plongés dans un monde de paillettes et de paparazzades, pomponnées comme des cocottes pour ces dames et endimanchés comme des notaires, pour ces messieurs.

En effet, le reste de l'année, nos acteurs se présentent comme des gens plutôt ordinaires, sans chichi, un peu intello bobo pour les uns, voisin/e d'à côté pour les autres, rien de particulier à signaler.

Bref ! En France, nous avons droit à une grande famille du cinéma NORMALE ! Après, il ne faut pas s'étonner qu'il y ait d'improbables rapprochements... Mais, je m'égare...

D'ailleurs, même à la cérémonie des César, on voit très bien qu'ils ne sont pas là pour rigoler, ni exhiber ostensiblement leur talent, en cabotinant,. Non, non, non, en France, on n'est pas là pour se donner en spectacle ! Alors qu'aux Etats-Unis, ben, c'est tout le contraire !

Les acteurs, femmes et hommes, aussi talentueux et célèbres soient-ils, ont compris depuis longtemps, qu'ils font partie de l'entertainment ! Et, pour ça, ils font ce qu'il faut pour faire le show ! 

J'entends déjà les grincheux ronchonner que, ouais mais parfois ils en font trop quand même ! Oui, d'accord, à haute dose c'est pénible de superficialité !

Nos french-actors pourraient néanmoins, se montrer un peu enthousiastes. Evidemment, mieux vaut ne pas aller jusqu'à la guignolade Hanounesque, où, j'ai aperçu, un soir, un André Dussolier, les yeux hagards et comme abasourdi par la vacuité ambiante. Il était comme pris en otage d'une promo obligée,  dans cette émission "média" (!) à forte audience. Voilà la limite, je pense !



Il n'empêche que moi, je préférerai toujours un George Clooney riant avec Jean Dujardin dans un talk-show, plutôt qu'un x ou une z "bien d'chez nous!", qui joue mollement avec sa mèche de cheveux, en faisant la moue, le genre qui rit quand il/elle se brûle !

Cliquez !
Et de déclarer avec une indécence fate, que de toutes façons, à la base, il/elle n'a jamais voulu faire de cinéma  ! En fait, on l'a arrêté/e dans la rue, lors d'un casting sauvage ou 'il/elle accompagnait juste un copain à une audition et que c'est lui/elle qui a été retenu/e...

Grrr ! Ce que ça peut m'agacer, ça alors ! Ce genre de propos me mettait déjà hors de moi, quand j'étais comédienne (en galère- pléonasme, oui, je sais !) et ça ne se calme pas avec les années ! 




Car oui, j'ai aussi été comédienne dans une autre vie... Je ne vous l'avais pas dit ? Quoi ? Comment ça, "mais quel âge, elle a ?" Hohè ! On n'est pas là pour parler de moi d'abord ! Non mais !

Revenons à Cannes !


Et saluons plutôt Jane Campion, Présidente du Jury cette année, qui est une femme exceptionnelle, en plus d'être une réalisatrice hors pair !

Mention spéciale aussi, pour Lambert Wilson, excellent en Maître de cérémonie.





Et  de constater qu'aujourd'hui, peu de comédiens de la trempe de Claude Rich, Jean Rochefort ou Jean-Pierre Marielle, ont gardé la classe et l'élégance du jeu, sans se prendre au sérieux.

Et, moi qui aime tant le cinéma, je me rappelle avec tendresse de Michel Serrault ou Jean-Claude Brialy, eux-aussi, drôlement attachants en leur temps... Mais ça, c'est une autre histoire...






Téri Trisolini

Bonus ! Focus sur le Red Carpet !


Faisons-nous plaisir, et jouons à la Fashion Police ! C'est bête, gentiment méchant et gratuit mais, au moins, ça, c'est marrant et ça ne se prend pas la tête !

And the winner is...


Top :)

Zoe Saldana
Élégante, épurée, gracieuse, parfaite ! 
Flop :( 

Audrey Tautou
Une seule question : Why ????

Et puisque tout finit toujours par une chanson :


*Détendons-nous c'est vendredi. Billet d'humeur donc :)