mardi 22 juillet 2014

Nom de Zeus !* A nos conseils de classe détestés !

Jeunes des années 80, rappelez-vous, ce qui rythmaient nos jours, nos semaines, et nos mois, nos trimestres, c'était, le collège puis le lycée (mais ça, c'est plutôt les années 90).


Et, pour bien cadencé notre emploi du temps, on avait un "Agenda", dit aussi, le "Cahier de texte". 
Je ne sais pas vous, mais, à l'instar de la trousse et du stylo plume, le choix de l'agenda était capital.

Il ne s'agissait pas de choisir n'importe quoi, au hasard ! Oh que non ! Il fallait celui qui me ressemble et qui serait mon compagnon d'un an.

Un agenda original et unique, voilà ce que je voulais ! J'ai même poussé à l'extrême, en profitant de mes vacances annuelles en Italie, pour l'acheter, là-bas. Ah ah ! Aucun risque qu'on est le même !

Et puis, il fallait encore le personnaliser. Photos de chanteurs, d'acteurs... Dédicaces des copines, des copains, prénom de l'amoureux de la semaine, avec, bien sûr, des cœurs sur les "i"... 

Plus que tout, avant même que l'emploi du temps du collège soit distribué, il était primordial, je dis bien primordial, comme essentiel ou fondamental ou déterminant, enfin, crucial quoi (!), d'y indiquer les dates de vacances ! Et, en fluo s'il vous plaît !

Bref ! A la rentrée, j'étais parée ! 


C'est alors que s'ajoutaient, les contrôles, les sorties et enfin, les fatidiques "Conseils de classe"...

Tadaaaaaaam ! 

Souvenez-vous, c'était comme passer en jugement, sans être présent à l'audience, et sans autre avocat que les délégués de classe, avec qui, il valait mieux être pote. Et, oui, sinon, on avait que trois lignes sur son cas, dans son compte-rendu.

Seulement, je ne sais pas si vous vous rappelez, qui, se présentait aux élections, mais, c'était rarement nos meilleurs copains....

Parfois, pour notre bonheur ou notre malheur, un mot venait conclure le jugement : "Avertissements" - "Encouragements" - "Félicitations"- "Passage" - "Redoublement".

Bing !

Perso, j'en ai eu 4, sur les 5... Mais, je m'en fous, parce que je me suis quand même, vachement bien marrée lors de ma première 5e !

En dépit de cette sentence trimestrielle, on ne connaissait pas de réel inimitié avec nos profs. On ne les aimait pas, par principe. C'est tout !


Cependant, il arrivait parfois qu'on ait des affinités avec certains. Si ! si, moi, ça m'est arrivé et j'en garde de bons souvenirs. Mon activité théâtre y était pour pas mal, je dois dire.

Seulement voilà, rien de comparable avec ce film mythique, qui nous tourneboula tous et toutes, j'ai nommé :

"Le cercle des poètes disparus !" avec le brillantissime, Robin Williams.



Que celui ou celle qui n'a jamais prononcé "Capitaine, mon Capitaine !", me jette le premier flacon de Biactol !

Ce film est une merveille. Si je le revois aujourd'hui, il me fait le même effet... Il réveille en moi, le même instinct de liberté et d'affirmation. Ah... "Le cercle des poètes disparus"... Intouchable...

Qu'ont-ils les pubères d'aujourd'hui, pour contrer ça ? Je pose la question ! "American Pie", "Twilight", "Les Anges de la téléréalité" ?... Tssss !

Sur ce, chers jeunes des années 80, l'année scolaire de Nom de Zeus !* 2014, se clôt ici, pour revenir, fin août. Soyez au rendez-vous ! 

Comme quoi, les années 80, c'était pas si naze ! 

Vive les vacances et à tout bientôt !



* Réplique culte du Doc (Christopher Lloyd) , dans l'excellente trilogie : "Retour vers le futur".