mardi 8 juillet 2014

Nom de Zeus !* A nos jeux télés préférés !

Quand on était petits, on n'était pas grands, il n'y avait que trois chaînes, dans le petit écran !


Alors, quand on ne regardait pas Casimir, récré A2, Croc' vacances ou Dallas, on se plantait devant les jeux télévisés.

Et, nous voilà, à l'heure du déjeuner, devant l'incontournable "Académie des 9" ! A peine, lisez-vous ce titre que la musique vous revient en mémoire, non ?

Animé par un Jean-Pierre Foucault, jeune et alerte, on découvrait une grille de 9 cases
avec l'intérieur, 9 personnalités de l'époque. Principalement, des comédiens de théâtre qui s'amusaient et se vannaient comme des sales gosses. C'était drôle et d'autant plus surprenant pour nous, de voir des "adultes" agir comme des enfants ! 

Pour tout dire, ces comédiens, je ne les connaissais pas vraiment. Les sorties au théâtre n'étaient pas au programme chez nous. Certains, pourtant, ne m'étaient pas totalement étrangers puisqu'ils doublaient les voix de nos héros de fiction. Roger Garel, Micheline Dax, Jacques Balutin, Francis Lax... Ah, c'était une fine équipe !

Et, vous rappelez-vous de "l'oreillette" qu'ils leur fallait manipuler pour entendre les questions et les commentaires . Chose improbable, grosse comme un appareil auditif, reliée à un fil téléphonique !

Franchement, on rigolait bien ! 

Dans un autre genre, mais tout aussi familial, il y avait... "Les jeux de 20h" ! 


C'est marrant parce qu'autant, je me souviens très bien de Jean-Pierre Descombes et Maître Capello, autant le nom et le visage de l'animateur, néant. 

En fait, il y en a eu deux : Maurice  Favières (?) puis Marc Menant (merci Google !).

En invités, on y retrouvait nos joyeux lurons de "l'Académie des 9" ! Bonne humeur assurée !

Ce que je retiens surtout des "Jeux de 20h", c'est le fameux dico de Capello, ses définitions incompréhensibles et son "nourrain". 

Ah si ! Le nourrain de Capello était célébrissime à l'époque ! Personnellement, si il ne glissait pas l'argent dans la tirelire en forme de cochon quand il en parlait, jamais je n'aurais su de quoi il s'agissait. Un nourrain, vous dîtes ça vous ? Sérieux ? (pour les nullos comme moi, le nourrain c'est un petit cochon, pas une tirelire ! Voilà qui est de bon aloi, non ?).

Et puis, le fameux jeu "ni oui-ni non", qui fit fureur dans nos chaumières, et les petits papiers de Noël aussi, avec les chanteurs en Play-Back approximatif, plongé dans une foule déchaînée, trop contente de passer à la télé !





Bien sûr, on pouvait aussi se tourner vers des jeux plus "intellectuels" comme "Des Chiffres et des Lettres". Alors là, pour la bambinette que j'étais, c'était le sinistrose assurée !

La plupart du temps, je ne la voyais pas, car elle était programmée à l'heure de l'école. Mais pendant les vacances, si je séjournais chez mes grands-parents, impossible d'y échapper ! Ajoutez à cela, que le grand-père exigeait un silence monacal au moment du jeu, et vous comprendrez mon émoi...

D'abord je n'y comprenais rien. Première, deuxième, cinquième (et les autres ? Pourquoi ce n'est pas l'ordre ?), A.K.L.O.G.M.Y.E.R. (hein?)

A part, "LE" ou "LA", difficile de formuler des mots avec toutes ces lettre mélangées ! 

Quant au calcul, alors là... Pfffffffff ! Avec le bruit de la craie effrénée de Bertrand Renard, j'avais l'impression d'être à l'école ! Et, le redoutable tintintintin-tintintin "Le compte est bon"

Pour être tout à fait honnête, il y avait bien une chose qui me fascinait dans ce jeu. C'était les 3 roulettes de chiffres, qu'une godiche faisait tourner, pour afficher le score à trouver.

Merveille des merveille ! Pour le coup, je me disais, quel chouette métier que voilà ! "Tourneuse de roulette !". Dans le même style, on trouvait la nana qui faisait tomber les boules du loto, dans la grande sphère qui les mélangeait. "Speakerine", j'aimais moins, elles étaient statiques. 

Finalement, il n'y avait pas de débouchées.

Enfin, le jeu qui fut et restera un grand mystère pour moi, c'est "La chasse au Trésor". Je l'ai plus aperçue que vue. Mais, je crois que c'est ça qui m'en donne plus une impression qu'un souvenir net et précis. 

Des candidats avec des tas de livres de géographie ? (jamais su !), un animateur (qui déjà ?), tous armés de la fameuse oreillette préhistorique (voir ci-dessus), et puis, le très charismatique Philippe de Dieuleveut, dans sa combi rouge, son casque et son hélicoptère ! 

Une course contre le temps qui se jouait dans une urgence à faire exploser n'importe quel taux d'adrénaline ! Quand même, c'était quelque chose ! 

Je pense aussi, que la disparition tragique et mystérieuse du beau Philippe, a ajouté une dimension particulière à ce jeu...

Plus tard, avec l'avènement des chaînes privées, surgirent des "Roue de la Fortune", "Maxi-têtes", "Jéopardy", "La famille en or" (avec feu Patrick Roy), mais aussi, "Les mariés de l'A2", "Questions pour un champion" ou "Dessinez, c'est gagné !"


Ensuite, je ne sais plus, parce que j'ai perdu tout intérêt pour ce genre de programme... Les jeux, je préfère y jouer entre amis, en trichant un peu, si possible.

Il n'empêche qu'à l'époque, on rigolait bien ! Comme quoi, les années 80, c'était pas si naze !

* Réplique culte du Doc (Christopher Lloyd) , dans l'excellente trilogie : "Retour vers le futur".