lundi 29 septembre 2014

Edito du lundi 29 Septembre 2014

Deux neurones.

Y-a-t-il un pilote dans l'avion ?

"Un pou, une puce, sur un tabouret, jouaient aux cartes, et se disputaient. La puce, en colère, prit le pour par les cheveux, le jeta parterre, et lui creva les yeux..."

Curieusement, voici la petite comptine qui m'obsède, face à l'actualité délirante, violente et absurde, qui nous assaille.

La guerre est déclarée dit-on, contre un état islamiste barbare et radical, qui décapite à tour de bras, dans la stupeur générale. 

Tremblez citoyens et fuyez, si vous ne pouvez le chasser, le musulman qui vous veut du mal ! 

Amalgame tragique, qui sert, en souterrain, la marinade charognarde, qui jubile et attend les retombées, la gueule ouverte.

Pendant ce temps-là, un messie gesticule au 20h de France 2, jouant les sauveurs de la dernière chance. Un discours rôdé, avec une fausse requête, à l'interlocuteur à mèche "si vous voulez bien me prêtez deux neurones..." Oeil de cocker et tête dodelinante... Il a belle allure, le sauveur... 

Un pou, une puce, c'est kif-kif bourricot non ?

Un pou + une puce, ça fait combien de neurones, en tout ?

Qu'importe, après tout, le principal étant de préserver notre temps de cerveaux disponible à autre chose, qu'à ce déversement d'infos continues et un système de pensée unique et consensuel. 

Gardons le pouvoir de notre réflexion et notre libre arbitre, pour réfléchir et agir en toute indépendance.

Et, ça tombe bien, car HI-zine, cette semaine encore, vous pousse à lire, voir, sortir, écouter, autre chose, autrement. 

Que la semaine commence !

Souriez, vous êtes libres et vivants !

Téri Trisolini