vendredi 30 janvier 2015

Découvrez "Avec mon corps" de Nikki Gemmel et entrez au coeur et au corps du mystère féminin...

"Avec Mon corps"
Nikki Gemmel


"Une mariée que la vie semble avoir comblée ne parvient pas à vivre dans le présent ni dans l’amour de son mari et de ses enfants. Elle ne sent plus son corps vivant et, pour s’échapper, se plonge dans ses souvenirs les plus sensuels : sa relation avec l’ancien amant qui l'a initiée à la sexualité quand elle était adolescente... "

Desperate housewife

Une femme mariée, avec trois enfants, s'ennuie et déprime, dans une province anglaise, alors que visiblement, elle a tout pour être heureuse.

Elle a tout, oui, mais elle n'est plus rien. Vide de vie et d'envie.

Miroir, mon beau miroir...

Elle se voit et se reconnait à peine, dans cet être asexuée et décolorée, par les années.

Alors, elle pense à sa vie et, elle se souvient des couleurs vives et de la lumière éclatante, de son enfance australienne.

Elle pense aussi, à sa mère, disparue trop tôt, et à son père, aimant mais bourru, qu'il l'a élévée comme il a pu, comme le gars du bush qu'il était, et qu'il est resté.

Elle voit ses trois fils, qu'elle aime mais qui la dévorent, chaque jour davantage, sans le savoir.

Alors, elle pense à la fillette sauvage et pleine de vie, qu'elle était, et qui courait, pieds nus, dans la nature brûlante qu'elle adorait tant.

Elle voit les autres femmes du quartier, qui semblent toujours parfaites et comblées, par ce rôle si réducteur de "mère au foyer".

Alors, elle pense à l'arrivée de sa belle-mère, intrusive, qui tenta tout pour l'éloigner de son père, en la chassant de la maison, pour une pension lointaine et froide.

Elle voit son corps flétrir et se faner, sec de tout désir, après trois maternités.

Alors, elle pense à la jeune femme naissante, qu'elle fut. Innoncente d'abord, puis brutalement déniaisée, avec une pointe de dégoût, qui faillit abîmer sa pureté.

Alors, elle se souvient...

D'un continent noir, qui n'existe pas.

Elle se souvient de cet été là.
Elle se souvient des herbes folles.
Elle se souvient de la maison.
Elle se souvient de lui.

Tol.

Son guide, dans la découverte de son corps de femme, à elle et de son corps d'homme, à lui. Aimant, prévenant, et tout aussi cassant et froid, c'est lui d'abord, l'explorateur de ces temples vivants, avant de lui laisser les rênes...

La douceur, la volupté, les caresses, des premiers rapports, vont bientôt porter la jeune femme au-delà de ses propres désirs...

Des jeux, des défis, mais des doutes aussi... Rien ne lui sera épargné.

Elle découvre l'amour, et se révèle à elle-même. Mais jusqu'où doit-elle aller sans risquer de le perdre, sans risquer de se perdre ?...

Délivrance.

C'était il y a presque trente ans, mais quelque chose de lui, vit encore en elle. Y retourner pour, peut-être se retrouver, et reprendre sa vie... La décision est prise.

Organique, charnel, vibrant, sensuel et sensible, "Avec mon corps" de Nikki Gemmel, est un roman, presque vivant.

Au fil des pages, tout résonne au rythme pulsionnels de l'héroine. Et, le lecteur, de se laisser traverser par la profondeur de ses sentiments, du froid de son mal à l'âme, à la chaleur de sa passion.

Trouble, troublant et hypnotique, "Avec mon corps" lève le voile sur un certain mystère féminin, qui ravira les lectrices, complices, et surprendra, sans doute, les hommes, même avertis, en rosissant les joues, des plus candides.

A savourer, pour le plaisir.

Téri Trisolini

Evénement !


En savoir plus :

Un texte à la fois poétique et érotique, parfois cru, qui pose des questions cruciales : y a-t-il vraiment de l’intimité entre les corps ? Est-il possible de vraiment connaître l’autre ? Le couple peut il être le lieu du désir ? Ou est il celui du silence et du non dit ? 

À la fois roman vérité de toutes les femmes mariées du monde et récit de l’éveil sexuel et sensuel d’une épouse, Avec mon corps fait échos aux textes érotiques de Colette, Anaïs Nin ou Duras, les détournant de manière très contemporaine.