mercredi 11 février 2015

"Lettres à Ingrid" de Pierre de Coeur, parce qu'on ne badine pas avec l'amour...




Ce qui fait qu'un amour dure ou pas, est une énigme.

Bien sûr, quand la rupture survient, on peut énumérer des tas de raisons, dont une lassitude et un désamour, programmé pour certains, inévitable pour d'autres.

Peut-être,.. Néanmoins, il existe des séparations qui surviennent, alors même que les protagonistes s'aiment encore, passionnément. Ce sont les plus douloureuses et, sans doute, les plus ravageuses.

Il était une fois, Ingrid et Pierre.

Ils n'ont pas 20 ans à eux deux, et ils s'aiment. Amour naïf, innocent et pure, il grandira avec eux.
Les années passent et l'évidence se fait criante. Ils sont faits l'un pour l'autre et c'est pour la vie. 

Avec l'adolescence, l'amour se fait désir, et s'il est moins naïf et il reste pure. Alors si les caresses se font pressantes, la fusion des corps, n'aura pas lieu.

Brisé en plein vol par une maladresse de Pierre, l'histoire s'arrête nette.

Pierre a trahi. 

Un soir de vertiges alcoolisés, avec un accord paternel singulier, Pierre se donne à une autre. Il regrette, mais c'est trop tard. 

Coupable, il avoue tout à Ingrid, qui  ne peut pardonner. 

C'est fini.

Errance.

Pierre sombre. Il est trop tard.

Sexe, drogues et rock'n roll, voilà son quotidien. Il se fait mal et il fait mal. Mais qu'importe ! Il suit ce qu'il croit être sa voie. La génération hippie à laquelle il appartient, l'y aide, non sans conséquences. 

Il s'y engouffre, alors, comme le damné, qu'il est devenu.

Déserrance.

Parce qu'à la nuit succède toujours un nouveau jour, la lumière perce à nouveau la vie et le coeur de Pierre.

Et, parce qu'il faut parfois se perdre beaucoup, pour se trouver enfin, c'est un amour andalou qui sauvera son âme. 

Mais la vie a ses surprises, et un jour, Ingrid réapparait. 

"Tu seras un homme, mon fils."

Injectée comme un poison, par les paroles assassines de la mère de Pierre, l'histoire reprend son cours, et sa douleur avec. 

En apprenant l'horrible vérité sur le rôle de son père, dans sa rupture avec Ingrid, Pierre décide d'exorcicer le mal avec la même arme que sa mère. Les mots.

Ecrire à Ingrid, pour tout lui dire. Lui expliquer, comment il a été un pion dans une manipulation paternelle, impardonnable. 


Ce récit épistolaire est un cri d'amour, écrit sans compromis. Pierre ne cache rien de ses vives et vertus et c'est émouvant. 

Un ouvrage qui saura touché les amoureux d'un jour et de toujours, qui devrait être signé, "Pierre, à coeur ouvert." 

A lire et à aimer, pour mieux s'aimer.

Téri Trisolini