mardi 3 mars 2015

Bienvenue à "L'hôtel International" de Rachel Vanier, pour un voyage pas comme les autres...



"Lorsque Madeleine apprend le suicide de son père, un suicide pourtant attendu et redouté, sa réaction n’est pas celle qu’elle avait consciencieusement préparée. Désarmée, elle décide de remettre à plus tard l’affrontement de son deuil en s’envolant pour le Cambodge. (...)
Fuite en avant physique et psychologique, Hôtel International est le roman d’un vie mise entre parenthèses."

Apparences.

Madeleine est jeune, belle, cultivée et évolue dans un milieu aisé et aimant.

Madeleine a tout pour être heureuse. Enfin presque... Car, Madeleine vient de perdre son père. Suicide.

Disparition

Sous le choc, Madeleine panique et s'envole vers le Cambodge. Complètement perdue, à l'autre bout du monde, elle va bientôt se tisser un réseaux "d'amis", ex-pat, comme elle.

La voilà, alors, prise dans une fuite en avant, faite de mondanités, superficialité et autre fashion-week, le tout arrosé d'une quantité indéfini de Mojitos...

Bulle

Madeleine sort, mange, boit, fait l'amour, en s'offusquant, mollement, de la pauvreté et de l'exploitation, d'une population Khmer, encore meurtrie par un passé génocidaire.

Le temps passe, mais Madeleine ne répond pas aux messages chaleureux et inquiets de ses affections françaises. Elle ne veut pas, elle ne peut pas... 

Alors, elle boit, mange, sort, fuit...

Tempête sous un crâne

Et, si Madeleine se veut légère, tout en elle, vibre et s'affole quand pointe la réalité de sa vie, dévastée par la mort de son père.

Quand survient, la saison des pluies, ce sont ses propres larmes qui la submergent....

Partir-Revenir

C'est alors que le voile se déchire

Madeleine ne peut plus fuir. Madeleine ne veut plus fuir. Il est temps de souffrir, temps de pleurer, temps d'être consolée... Il est temps de rentrer.

"Hôtel International" est le journal d'une jeune femme des années 2000.

Elle se veut libre, forte et indépendante, quand au fond, elle est restée une petite fille perdue, qui s'est efforcée de grandir, auprès d'un père, dépressif chronique.

Un père qui l'avait préparée à son suicide. Seule issue à sa souffrance de vivre, à la date idéfinie. Mais, peut-on seulement être préparé à cela ?

Tour à tour, léger et émouvant, le roman de Rachel Vanier, raconte le parcours initiatique moderne d'une femme qui lui ressemble. 

L'auteure décrit avec justesse, une jeunesse, soit disant privilégiée, qui préfère se perdre dans des pays dits "en émergence", plutôt que d'affronter une existence, sans doute moins clinquante et valorisante, qu'elle le voudrait.

Drôle et sans concession, "Hôtel International" est aller-retour, au coeur du Cambodge et de la vie d'une femme, à la recherche d'elle-même.

Téri Trisolini

L’auteur

Rachel Vanier est née à Budapest en 1988. Après avoir grandi à Lille, fait ses études à Paris, s’être échappée à Boston puis avoir crapahuté au Cambodge, elle tient aujourd’hui un blog et travaille dans le monde non moins dépaysant de l’innovation et des startups. Hôtel International est son premier roman.