lundi 13 avril 2015

Edito du lundi 13 avril 2015

Tuer le père...


Ah ah ah ! Je ris ! Jaune, mais je ris !

La saga "Le Pen" est un feuilleton noir, où idées nauséabondes et conflit d'intérêts se heurtent, pour mieux, s'auto-détruire... Espérons-le...

Le Pen, père, j'ai grandi avec. Ou plutôt contre. A l'époque, une chanson scandait "La jeunesse emmerde, le Front National !". C'était bien. On y croyait. Et, puis...

Aujourd'hui, aux vues des résultats des dernières élections, il semble que certains de mes camarades libertaires, aient viré bleu marine...

Désappointement...

Bleu marine. Lissée et les crocs limés, la Marinade fait illusion. Je ne comprends pas. Surtout, que la bête fait des petits. Voici, la Marion qui pointe son groin, canines bavantes, déjà prête à déchiqueter, la charogne électorale.

Le visage change, pas l'idéologie.

Seulement, le patriarche grabataire, revient vomir sa haine xénophobe, foutant un sacré bazar dans sa p'tite tribu !

Exclu par les siens, le grand-père-père, tourne de l'oeil, mais ne lâche rien.

Voilà qui promet un sacré remue-ménage, dont l'issue pourrait bien être, un éclatement des électeurs.

La mayonnaise FN a tourné. Aigreur et amertume ternissent le beau tableau, d'une famille gazeuse, près d'imploser.

Tant mieux.

Voir "Complément d'enquête"

Que la semaine commence !

Téri Trisolini
Souriez, vous êtes libres et vivants !