mercredi 25 mai 2016

Ouvrez vos agendas ! Du 27 mai au 3 juillet, le Centre Pompidou propose la rétrospective intégrale de JEAN-MARIE STRAUB & DANIÈLE HUILLET

JEAN-MARIE STRAUB 
& DANIÈLE HUILLET

Rétrospective intégrale
en présence de
Jean-Marie Straub 


Danièle Huillet et Jean-Marie Straub, Berlin, 1990 (c) Ekko Von Schwichow
27 mai - 3 juillet 2016

Cinémas 1&2
Petite salle niveau -1

« Regarder un film, c’est quelque chose qui vient au bout d’un certain temps, il n’y a aucune évidence sensible ou visible là-dedans. La vision « normale » d’un film zappe 80% des éléments - l’histoire, le sens, tout est tellement médiatisé qu’on n’a pas besoin de regarder partout -, alors que les films des Straub supposent qu’on doive pratiquement intégrer tous les éléments de chaque plan. En un sens, on peut qualifier ce cinéma d’exemplaire car tout y est sensible, mais c’est précisément ce qui est déroutant. »
Jacques Rancière, philosophe

Du 27 mai au 3 juillet, Jean-Marie Straub sera le grand invité des Cinémas du Centre Pompidou pour une rétrospective exceptionnelle.
Jean-Marie Straub et Danièle Huillet, auteurs de plus de quarante films depuis le milieu des années 50, sont des figures majeures du cinéma contemporain.

Engagée, libre, exigeante : les adjectifs ne manquent pas pour qualifier l’œuvre des Straub; la filmographie de ces deux « artisans » du cinéma, comme ils se définissent eux-mêmes, s’inscrit dans le rapport au texte - de Bertolt Brecht à Cesare Pavese - et circule de la France à l’Italie, en passant par l’Allemagne et l’Egypte : Chronique d’Anna Magdalena Bach (1962), Antigone (1991) ou encore Sicilia ! (1998), forment le socle d’une œuvre dense et emblématique d’une époque.

Après la disparition de Danièle Huillet en 2006, Jean-Marie Straub poursuit son travail de réalisation et tourne une quinzaine de films en numérique, dont certains sont présentés en salle sous forme d’installations.

Deux films réalisés avec Danièle Huillet, Introduction à la «Musique d’accompagnement pour une scène de film.» d’Arnold Schoenberg (1972) et Toute révolution est un coup de dés (1977) rejoignent les collections du musée national d’art moderne.

Soirée de lancement 
Vendredi 27 mai à 20h
Cinéma 1
image issue du Cinematon de Jean-Marie Straub, de G+®rard Courant, 1984 (c) G+®rard Courant
Pour lancer cette rétrospective intégrale, le cinéaste présentera lors de la soirée du vendredi 27 mai un programme hétérogène illustrant plus de cinquante années de travail, dont son dernier film Où en êtes-vous, Jean-Marie Straub ? (2016), réalisé à la demande du Centre Pompidou dans le cadre de la collection éponyme, en association avec Arte France.

Rencontre 
Samedi 18 juin à 17h
Petite salle
 
Straub et Huillet, 2003 (c) DR

Une table ronde rassemble autour de l’oeuvre des cinéastes, des critiques, des historiens, des enseignants de cinéma.

Avec : Emmanuel Burdeau, Bernard Eisenschitz, Mathieu Macheret, Jean Narboni, Cyril Neyrat, Giorgio Passerone, Jean-François Rauger et Barbara Ulrich.

(Frank au lit )Amerika-rapports de classe de Jean Marie Straub et Dani+¿le Huillet 1984 -® BELVA Film - Copie

L'Internationale straubienne
Samedi 18 juin vers 18h30
Petite salle 

À l’occasion de cette rétrospective au Centre Pompidou, paraît l’ouvrage collectif L’Internationale straubienne (les Editions de l’Œil, en coédition avec le Centre Pompidou).
Une vente-signature est organisée à l’issue de la table ronde le samedi 18 juin.

Visionnez la bande-annonce de la rétrospective en cliquant ici

INFORMATIONS PRATIQUES

Du 27 mai au 3 juillet 
Cinémas 1&2 
Petite salle, n iveau -1 
  
Centre Pompidou 
Place Georges Pompidou - Paris 4e 

www.centrepompidou.fr 

Tarifs : 6 € / Tr 4 € / Gratuit pour les Laissez-passer (dans la limite des places disponibles).