lundi 3 octobre 2016

Coup de coeur ! "Les mots entre mes mains" de Guinevere Glasfurd, d'un certain "Je pense, donc je suis... un homme amoureux"

"Les mots entre mes mains" 
Guinevere Glasfurd
Editions Préludes



"Helena Jans van der Strom n’est pas une servante comme les autres. Quand elle arrive à Amsterdam pour travailler chez un libraire anglais, la jeune femme, fascinée par les mots, a appris seule à lire et à écrire. Son indépendance et sa soif de savoir trouveront des échos dans le coeur et l’esprit du philosophe René Descartes. Mais dans ce XVIIe siècle d’ombres et de lumières, leur liaison pourrait les perdre. Descartes est catholique, Helena protestante. Il est philosophe, elle est servante. Quel peut être leur avenir ?"

Elle s'appelle Helena Jans van der Storm. Elle n'a pas 18 ans quand elle entre au service de M. Sergeant, un libraire fantasque qui vit à Amsterdam.

Helena regrette sa mère, restée à Letje et son frère, parti en mer. 

Helena est servante mais est curieuse du monde qui l'entoure et rêve d'apprendre à écrire et à lire. Son frère lui avait montré quelques rudiments, alors tous les jours elle trace des lettres dans la paume de sa main.

Entourée de livres et de cartes chez M. Sergeant, qui l'encourage à écrire, elle ne sait pas encore que c'est là que son destin se joue.

1634.
Un nouveau visiteur vient séjourner chez M. Sergeant. Un monsieur. Le Monsieur. 
Limousin, son fidèle valet se montre peu amical avec la jeune fille, mais elle s'en fiche, ils appartiennent à la même condition, elle et lui.

Celui qui l'intrigue, c'est le Monsieur. Un philosophe français dont les écrits font polémiques. Un homme différent qui va la traiter avec égards et respect.

Cet homme, c'est René Descartes. 

Entre eux, une histoire d'amour improbable va voir le jour et avec elle, une adorable fillette, nommé Francine.

Oubliez tout ce que vous croyez connaître sur Descartes. 

Oubliez le philosophe froid des cours de Terminal, cartésien par définition, pour découvrir un homme de chair et de sang, troublé par l'amour, perdu dans des émotions contradictoires et épris comme tous les amoureux du monde.

Helena grandit à ses côtés et devient la femme et la mère forte et lettrée qu'elle a toujours voulu être. 

Francine sera leur oeuvre commune, mais au-delà de ça, c'est bien un grand amour qui les liera à jamais.

Plongez avec délice dans "Les mots entre mes mains" de Guinevere Glasfurd, qui fait d'une histoire vraie, l'une des plus belles histoires d'amour.

A lire et à aimer absolument.

Téri Trisolini